Une planète à louer… ou Cuba libre version SF !

  • A l'ombre des nénuphars
  • Livres

http://www.mnemos.com/JOOMLA2/images/couvertures/Brion/Planete%20a%20louer%20C1.jpgLes humains sont si irresponsables avec leur planète que les extraterrestres décident de les sauver… malgré eux.
Mais que cachent réellement ces nobles intentions ? Comment se passe la vie au quotidien pour les humains « sauvés » ?

 

 

Résumé de l’éditeur
« Toute ressemblance entre la Cuba des années 1990 et cette terre du XXIe siècle est purement intentionnelle »
Dans un futur indéterminé, une guerre nucléaire totale est sur le point d'éclater. Afin de sauver la Terre, des espèces extraterrestres en prennent possession, après avoir fait montre de leur force en annihilant l'Afrique. Ils y imposent des règles draconiennes visant à rétablir l'équilibre écologique. Un siècle plus tard, notre planète est redevenue un paradis, un « monde souvenir », où les riches xénoïdes viennent faire du tourisme. Mais derrière l'image d'Épinal, les conditions de vie des Terriens sont loin d'être idylliques.
Buca, la prostituée, Moy, l'artiste métis ou Alex, le scientifique de génie, tous n'aspirent qu'à une seule chose : fuir... partir... s'exiler... quitter la Terre... par tous les moyens !

Mon avis
Je ne l’ai pas lu comme un roman, mais comme une suite de nouvelles dans un même univers, avec une évolution dans l’histoire : chaque chapitre présente le point de vue d’un nouveau personnage, ce qui présente l’avantage d’avancer dans le récit selon des angles différents… mais l’inconvénient que l’on quitte trop vite des personnages auxquels on s’attache.
L’univers décrit est violent, dans tous les sens du terme : violences physiques, sexuelles, mais aussi sociales. Cela donne peut-être un avant-goût de ce que vivent les Cubains depuis des décennies… et combien d’autres citoyens de la Terre ? En ces temps où l'Occident s'interroge sur son rôle de "sauveur des autres pays", ce texte appelle à la réflexion...


De la science-fiction comme je l’aime, avec un réel engagement politique, une dénonciation du capitalisme à tout va autant que du système totalitaire cubain, et des personnages très vrais. Mais aussi des vaisseaux spatiaux, des lasers, des extraterrestres et des robots. A ne pas manquer !

 

Informations complémentaires

Première parution : janvier 2011 /
Thématiques : science-fiction

Edtions Mnémos, collection : Dédales - Diffusion-distribution Harmonia Mundi
Isbn : 978-2-35408-093-8 / 272 pages / 19,50€
illustration de Alain Brion Traduction : Sylvie Miller



Benedicte 27/04/2011 11:32


C'est la deuxième bonne critique que je lis de ce roman. Ca donne vraiment envie.


A l'ombre des nénuphars 27/04/2011 11:34



Tu peux y aller, c'est très bien ! Mais j'avoue que c'est vraiment le côté politique qui m'a séduite. A mon sens, c'est le véritable fondement de la science-fiction...



Alba 27/04/2011 11:06


Et l'auteur est Yoss (si je lis bien la couverture) ? Je n'en avais jamais entendu parler. Tu sais qqc sur lui ?


A l'ombre des nénuphars 27/04/2011 14:06



Pour le moment, je ne sais rien de plus que ce que dévoile sa biographie sur le site de Mnémos, à savoir qu'il est Cubain, non seulement auteur reconnu et primé de SF mais aussi "métalleux"... Un
personnage a priori très intéressant ! Je vais mener l'enquête.



Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog