Une aventure à la FNAC : 1/4

Il fallait que cela reste confidentiel jusqu’à la remise du prix FNAC de la rentrée littéraire... Je peux désormais parler :) et vous en dire davantage sur les romans que j’ai lus en juin dernier pour la sélection FNAC.

En effet, au printemps dernier, j’ai répondu à l’appel à candidature pour être, avec 399 autres adhérents FNAC, membre du jury FNAC pour la rentrée littéraire. En juin, un courrier m’annonçait que j’étais sélectionnée (j’avais été refusée l’année précédente, était-ce mon acharnement qui les décida ?) et un petit colis suivait, qui comprenait quatre « service presse », quatre livres non prêts à la vente, et sans leur couverture définitive pour deux d’entre eux.

 

Enthousiaste, je décidai de commencer par le plus « joli » des quatre. Critère peu judicieux s’il en fut.

 

Dernier train pour Buenos Aires

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/0/9/3/9782867465390.jpg

Auteur : Hernan Ronsino ; traducteur : Dominique Lepreux

Editeur Liana Levi Date de parution 02/09/2010 ISBN 2867465397

 

Résumé FNAC :

Ce roman aussi court que marquant se situe dans un bourg à 150 km de Buenos Aires. Il donne la parole tour à tour à des narrateurs différents et emporte le lecteur dans une sorte de roman puzzle parsemé d’indices qui prennent au fil du texte toute leur importance.
Que s’est-il vraiment passé dans cette petite ville de province, il y a plus de vingt ans ? Pourquoi Vardemann, le coiffeur taciturne, se demande-t-il s’il doit ou non pardonner à Miguelito à l’agonie ? Qui était la Negra et pourquoi a-t-elle pris un jour le train pour Buenos Aires et n’est jamais revenue ? Elle avait des jambes sublimes, Negra Miranda, de quoi faire tourner les têtes des jeunes hommes du bourg, de quoi rendre fou de jalousie un mari policier… Tour à tour, chacun dit ce qu’il sait, les souvenirs estompés, l’abandon, la vengeance. Et soudain, à la dernière ligne, tout prend sens.

 

Mon avis :

Rien à faire, je n’ai pas réussi à entrer dans ce roman. Sur le fond, j’avais plus ou moins deviné le nœud de l’intrigue dès le départ ; sur la forme, le style m’a paru maladroit et décousu. Le livre m’est littéralement tombé des mains plusieurs fois, ça piétinait, ça pataugeait... Je me suis forcée à le terminer, avec beaucoup de difficultés.

 

C’était le premier des quatre romans que je lisais – ça démarrait très mal...

 

(A suivre.)

Alba 05/12/2010 10:10


Houlà, non, je ne me souviens pas des titres, c'était il y a des années !


A l'ombre des nénuphars 05/12/2010 13:49



Je me demande si on a le droit de participer plusieurs fois...



Alba 02/12/2010 22:58


Ahah… J'ai fait partie de ce jury une année, alors que j'étais encore étudiante… et je n'ai pas du tout été en accord avec les choix du jury. ^^


A l'ombre des nénuphars 03/12/2010 14:49



Ah oui ? Quelle cachottière ! ^^


Tu te souviens des titres que tu avais reçus ?



Cristophe 02/12/2010 17:16


Mais comment, et pourquoi, les quatre livres ont-ils été sélectionnés ?


A l'ombre des nénuphars 03/12/2010 14:48



Ah ça, je ne le sais pas. En tout cas, pas de regret pour trois d'entre eux !



Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog