Un début d'année en lecture !

  • A l'ombre des nénuphars
  • Livres

Les jours vont rallonger, l'hiver va continuer... une nouvelle année commence ! Toujours en lecture assidue... :

 

J'ai découvert la BD Francis Blaireau farceur, complètement loufoque !
Il s'agit de sketches en six cases, avec toujours le même début : "Francis se promène dans la campagne. Hop. Soudain,..."
... "il subit de mauvaises influences et devient toxicomane"...
... "il fonde un empire industriel"...
... "il doute de son pouvoir de séduction"...
Bref, un moyen hilarant d'aborder des sujets pas forcément faciles.
 

 

http://editions.flammarion.com/docs/Contents/1020/_photo.jpgLa carte et le territoire, de Michel Houellebecq (Flammarion) : la vie d'un artiste asocial et ses déboires dans le milieu parisien. Des passages cyniques au vitriol qui me font rire, des longueurs (les articles copiés de Wikipedia ?!) complètement inutiles dans l'histoire, un revirement de genre aux deux tiers du livre qui devient polar ; j'ai failli lâcher plusieurs fois, notamment du fait du trop grand nombre de produits et de marques détaillés (c'est un peu comme lire un catalogue d'hypermarché mis en mots). Je rame.

 

 

 

 

 

http://www.actes-sud.fr/sites/default/files/imagecache/c_visuel_cat_w120px/couv_jpg/9782742793624.jpgParle-leur de batailles, de rois et d'éléphants, de Mathieu Enard (Actes sud) : on suit Michel-Ange à Istanbul en 1506, lorsqu'il a été invité par le sultan pour travailler à un projet de pont sur le Bosphore ; on y évoque l'influence qu'a eu ce séjour sur ses œuvres ultérieures. Une très belle histoire, dépaysement assuré ! Je le dévore !
 

 

 

 

 

http://extranet.editis.com/it-yonixweb/images/118/P3/9782264051011.jpgL'amour est à la lettre A, de Paola Calvetti (10/18) : une quinquagénaire, anciennement cadre, a tout plaqué pour ouvrir une librairie spécialisée dans les romans d'amour. Cela fait un an qu'elle s'éclate dans son magasin quand elle trouve, caché dans un livre, un numéro de téléphone et un prénom. Qui la renvoie trente ans en arrière. Entre eux commence une correspondance...
Un peu trop à l'eau de rose pour moi, je ne ressens étrangement pas d'empathie envers le personnage principal. Pour le moment, je peine dans les moments où elle parle de cet homme, et je dévore quand le sujet est la librairie. Etrange, isn't it ?

 

 

 

 

 

Un cadeau de nouvel An pour vous !

http://www.francisblaireau.com/wp-content/uploads/2009/09/francis-211-85-a-300.jpg

Alba 04/01/2011 23:12


Connais-tu le magazine Page des Libraires ? Tu devrais y participer, si c'est possible !


A l'ombre des nénuphars 28/01/2011 10:19



... je vais attendre d'avoir de la bouteille ;)


Baisers



Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog