Un an dans les airs, dédicace en fanfare

Ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux savent combien j’attendais la dédicace des auteurs d’Un an dans les airs, le 5 octobre : rater ce fantastique hommage à Jules Verne tout en habitant près de Nantes et en se réclamant lectrice "de l'imaginaire" aurait été de mauvais goût.

Ce fut bien sûr une petite expédition, sous un beau soleil d’automne. J’avais décidé de prendre mon temps pour savourer cette ville encore peu familière, et je commençai mon périple dans les ruelles par marcher sur les remparts du château où canards et badauds se prélassaient, pour continuer par la découverte du Comptoir du château et de ses très beaux costumes. J’envisageai un instant de casser ma tirelire pour acheter une tenue type XIXe siècle plus appropriée à l’ambiance de la dédicace que mon jean, mes chaussures d’écolière et mon tee-shirt « Nietzsche in the sky with diamonds » (si, si), puis me ravisai, gardant mes noisettes au chaud pour acquérir des livres… et préparer mon séjour athénien (héhé).

Aux abords de la place Royale, les cuivres d’une fanfare résonnaient, et j’eus une demi-seconde de naïveté ravie : « oh, pour la dédicace on les accueille en musique ? », puis me ravisai au vu des costumes des musiciens de cette Fanfrale eux aussi bien loin du ton « vernien ».

 20131005 UnAndanslesAirsDedicace

 

La librairie L’Atalante accueillait donc (de gauche à droite sur la photo) Nicolas Fructus, dont j’avais découvert le talent lors de l’exposition des Utopiales l’an dernier ; Jeanne-A Debats, dont plusieurs œuvres ont été chroniquées sur ce blog ; Raphaël Albert, auteur des très drôles Extraordinaires et fantastiques enquêtes de Sylvo Sylvain, détective privé, et qui m’avait fait beaucoup rire en dédicace avec une perruque blonde ; et enfin Raphaël Granier de Cassagnac, auteur de Eternity incorporated, un roman de science-fiction et de Processeur.


Comme il fallait s’y attendre, je fus de nouveau frappée par mon syndrome de « la fan qui mobilise toutes ses facultés mentales et ne réussit malgré tout qu’à sourire d’un air débile, débiter des platitudes, bader les auteurs et l’illustrateur, et se laisser appeler Jean-Pierre ».

(Il va sans dire que je trouve toutefois plus valorisant d’être muette d’admiration devant ces quatre-là que devant un chanteur boutonneux ou un anonyme « vedettisé » par une émission débile. On se console de ses faiblesses comme on peut.)

Ils furent délicieux, drôles, joyeux, tout comme les libraires à qui, dans un moment d’abnégation inconsciente et financièrement irresponsable, j’offris même mes services bénévoles pour les Utopiales. C’en était trop pour mon compte en banque : luttant courageusement contre mes pulsions d’achat (ah, Kadath ! oh, Eternity incorporated ! hiiii, Même pas mort !), je repartis, joyeuse et désormais détentrice d’un exemplaire d’Un an dans les airs superbement dédicacé et par conséquent unique au monde.

 UnAndanslesAirs

 

Un an dans les airs, de Raphaël Albert, Jeanne A. Debats, Raphaël Granier de Cassagnac, Johan Heliot

Illustrations de Nicolas Fructus

Mars 2013

ISBN : 978-2-35408-153-9

Grand format 144 pages - 36 €

Editions Mnémos - Diffusion et distribution Harmonia Mundi

Cristophe 09/10/2013 22:02

Ah Caen est près de Nantes ?

A l'ombre des nénuphars 11/10/2013 08:19



A quelques heures de transport et un déménagement près, oui :)



Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog