Miroirs d'ambre

  • A l'ombre des nénuphars
  • Livres

Des statues, des ombres, une poupée, des médicaments, des religieux armés dans une France intégriste, des androïdes…
Après le très beau  Marelle d’ombres paru chez Argemmios, le nouveau recueil de Denis Labbé vous ouvre de drôles de portes.

http://www.mythologica.net/wp-content/uploads/2012/12/miroir-d-ambre-193x300.jpgLe mot de l’éditeur (une nouvelle fois repris de l’Antre Monde)
Une adolescente accompagnée dans sa fugue par sa poupée. Un enfant hyperactif transformé en zombie par des médicaments et un autre qui rêve grâce à une ardoise.
Un prêtre tentant d’empêcher la destruction de la France et un templier qui a pour mission de faire échouer un voyage vers la lune.
D’étranges êtres émaciés apparaissant dans un jardin et des androïdes de sève et de chair cherchant l’émancipation...
Ces récits, souvent mordants, parfois grinçants, sont autant d’études de l’âme humaine et des travers de notre société.
Passant du fantastique baroque à la terreur moderne, de l’uchronie à une anticipation humaniste, l’auteur place un miroir devant les yeux du lecteur afin qu’il saisisse ce qui se passe derrière son dos...

Mon avis
C’est grâce à un partenariat avec les éditions Lokomodo que j’ai eu la chance de découvrir ce recueil. J’avais beaucoup aimé  Marelle d’ombres, et j’ai retrouvé les qualités qui m’avaient séduite : un style impeccable, une imagination foisonnante, des chutes surprenantes, des univers variés. On passe de l’uchronie au fantastique classique, du rêve au cauchemar. Les textes ne sont pas trop longs, et sont travaillés avec soin. Chaque nouvelle est présentée par l’auteur dans une courte introduction.

J’ai eu du mal à choisir, mais je livre mes coups de cœur : des nouvelles ayant pour héroïnes des femmes. Celles dont l’ambiance, le thème, la chute ont laissé leur marque sur moi.

 

 

« Plastic doll » (déjà parue dans l’anthologie de Lucie Chenu Identités parue aux éditions Glyphes) : Mia est une adolescente triste et perdue dans un monde trop dur ; son seul repère stable est sa poupée. Un texte cru, difficile. Un gros choc au cœur.

 

« J’entends battre ton pouls… » nous entraîne dans la tête d’une femme qui vit entourée de ses rares serviteurs, dans une plaine grise et plane que le monde a abandonnée. Une chute époustouflante.

« Cereza » : la petite Cerise est une nouvelle élève qui fait tourner bien des têtes. L’adolescente apporte avec elle les parfums et les magies de l’Amérique du sud, et le professeur qui narre son histoire a du mal à garder la tête froide… Le texte aborde un sujet souvent tu, et là aussi, la fin est un coup de poing.

Bref, un petit bijou, qui me donne envie d’aller découvrir le roman de cet auteur (également traducteur, entre autres de Stephen King – excusez du peu !) décidément de très bon niveau…

Informations complémentaires
Miroirs d’ambre, de Denis Labbé, éditions Lokomodo
Format Poche – 8 €
Date de parution : 24/11/2012
ISBN : 2359001396 – EAN : 978-2359001396

(Image : Mythologica, qui en fait une très belle chronique)

mathilde 19/01/2013 18:23

Et bien voilà : je l'ai commandé pour la librairie !
Ah merci hein ! comme si je n'avais pas déjà de coups de coeur parmi les nouveautés de janvier...
Je tiens à préciser que cet ouvrage est disponible aux Belles Lettres (donc impossible de dire "oui mais, ce livre est chez un tout petit éditeur donc on ne peut pas l'avoir" :)
Aux Belles Lettres, on peut même faire des retours, ils sont vraiment gentils, polis, avec un entrepôt où on peut se perdre des heures par pur plaisir.
(j'en fais trop ? on voit pas trop que j'aime les Belles Lettres ? :)

A l'ombre des nénuphars 19/01/2013 18:46



:D Ah Mathilde, quel plaisir de te voir par ici !


J'espère que tu vas aimer ces nouvelles fantastiques. N'hésite pas à découvrir l'autre recueil de Denis Labbé dont je parle, qui est également un petit bijou (aux éditions Argemmios).


... Et (presque) rien que pour toi, je vais de ce pas préparer ma chronique du tome 2 de Nina Volkovitch...



Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog