Livres d'automne qui font du bien, III : ils sont là !

  • A l'ombre des nénuphars
  • Livres

Troisième titre de la série des livres qui font du bien !

 

http://www.adastraeditions.com/images/6/640/64073123.jpgTrois rencontres d’un drôle de type...
Ça y est, ils sont là. Tous. Les grands, les petits, les pieuvres, les gris, les araignées, les… Tous, je vous dis. Et maintenant, comment va vivre l’humanité avec eux ?

 

Quatrième de couverture
« Un jour, toutes les radios et toutes les télés interrompent leurs programmes simultanément pour diffuser en boucle l’évidence qui est partout dans le ciel. Les extraterrestres sont là. Les Zitis, comme on dit, parce qu’il est plus facile de leur donner un nom générique plutôt que de retenir celui de chaque espèce qui constitue cette communauté interstellaire. Bien sûr, les gouvernements terriens font semblant que rien n’a changé alors que leur oligarchie prend l’eau de toute part. Bien sûr ils s’efforcent de voler ce qu’on est prêt à leur offrir. Mais c’est la galaxie toute entière qui s’ouvre à l’humanité et c’est une opportunité que seuls les opportunistes sont incapables de saisir.
En trois textes qui évoquent les plumes et les thématiques de Philip Jose Farmer, Robert Heinlein et Isaac Asimov, Jean Millemann, philanthrope et xénophile, nous dit en substance que, un jour, toutes les radios et toutes les télés interrompront leurs programmes simultanément, ce sera le début du monde. »
Ayerdhal

 

Mon avis
Ces trois nouvelles nous plongent dans le quotidien d’humains qui doivent désormais composer avec les Zitis. La place de l’humanité n’est plus au centre de son univers, les hommes se savent à présent bien en deçà d’autres espèces vivantes. Leur façon de penser, leur économie, leur système judiciaire, leurs recherches, tout est bouleversé.
Chacune des nouvelles adopte un point de vue et un style particuliers : une histoire d’amour bouleversante, une drôle d’enquête policière et un très beau voyage initiatique vous dévoilent ce que nous pourrons peut-être devenir quand les Zitis seront là.
Mention spéciale pour la dernière nouvelle, qui se base à la fois sur la symbolique de la cérémonie du thé et sur un très beau proverbe berbère.
Un très joli recueil, tant par la qualité de ses textes que par la beauté de l’objet : couverture, maquette, papier... Aucune raison de s'en priver !

 

Informations complémentaires
Editions Ad Astra
124 p.— 10,50€ – EAN 9782919 241033

Alba 27/11/2011 12:28

En fait c'était la variante de Cristophe et des Touaregs que je connaissais aussi… mais j'avais été trop paresseuse pour chercher sur mon carnet de voyage et Internet ne m'avait proposé que
l'autre. Mais celle-ci est bien mieux, et me plaisait bcp plus, ne serait-ce qu'à cause de Death.

Cristophe 27/11/2011 10:57

Je connaissais une variante des touaregs :
"Le premier thé est amer comme la vie, le second est doux comme l'amour, le troisième est suave comme la mort."

A l'ombre des nénuphars 27/11/2011 11:09



Vérification faite, le Ziti réadapte ces deux proverbes ainsi :


Le premier thé est "amer comme la vie",


Le deuxième est fort "comme seul sait l'être l'amour",


Le troisième est "suave comme la mort".


Et avant de le boire, on écoute le chant de l'eau : "Ne dirait-on pas que l'univers tout entier est contenu dans une telle sonorité ?"



Alba 26/11/2011 17:38

Serait-ce par hasard le "Le premier est aussi doux que la vie.
Le deuxième est aussi fort que l'amour,
Le troisième verre est aussi amer que la mort."
que j'avais beaucoup aimé en Algérie ?

A l'ombre des nénuphars 27/11/2011 10:53



OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ! Merci Breda !

Cristophe 25/11/2011 22:21

Je ne sais pas ce que valent les livres que tu conseilles mais tu as le mérite d'en présenter que je ne vois pas sur d'autres blogs. Tu peux continuer. d:-)

A l'ombre des nénuphars 27/11/2011 10:52



Merci ! ;) Je suis certaine que Sanshôdo te plairait beaucoup.



Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog