Le questionnaire, jour 2

C'est en force que nous avons envahi la pizzeria qui risque de devenir notre "cantine" : nous étions trois, motivés - bronzés - souriants, et nous avons réussi récupérer 32 questionnaires entre 12.30 et 14.00, soit environ la moitié des couverts du service !

En ajoutant un passage éclair au salon de coiffure et un autre auprès des parents d'élèves, aujourd'hui nous avons pu remplir 38 questionnaires. C'est déjà 25% de l'objectif total !

 

Notre leçon du jour : quand ne pas aborder les gens ?

1. tant qu'ils n'ont pas commandé leur repas : ils n'ont pas encore l'esprit tranquille... ;

2. quand ils vous regardent de façon hostile tandis que vous bavardez avec les autres tables ;

3. quand ce sont deux femmes bien trop bronzées pour ces cieux hostiles, et qui fourragent dans leurs sacs à main à la recherche d'une cigarette : "vous n'avez qu'à la faire ailleurs, votre enquête" ;

4. quand la sonnerie de l'école s'apprête à retentir ! Le temps de présence des parents est alors bien trop court, entre leur arrivée et leur départ en trombe, progéniture en main.

 

La surprise du jour :

quand une équipe de dix personnes est arrivée... il s'agissait du personnel du supermarché juste à côté, dont Monsieur le directeur ! Et hop, un concurrent rencontré : "vous allez nous concurrencer, ça mériterait qu'on vous plastique la boutique !", avec le sourire... Comment je dois le prendre, à votre avis ?

 

Merci à El. et Flo. pour leur aide précieuse et leur bonne humeur

Roanne 06/07/2010 23:05


Arf, finalement mes propositions ont survécu. Oui, certes, la "a" n'étant pas la plus simple à mettre en oeuvre, autant la conserver pour le "dernier recours" :))
Bonne chance en tout cas, il y a aura forcément des gens pour ne pas regarder ton installation avec enthousiasme.


A l'ombre des nénuphars 07/07/2010 10:03



Oui j'ai réussi à récupérer le commentaire ;)


Bah, la concurrence est toujours stimulante !



Roanne 05/07/2010 23:10


Pour le Directeur qui menace de plastiquer tu peux :
a) le museler avec des photos compromettantes ;
b) tenter de le convaincre que tu ne saurais lui faire de la concurrence, marchant sur d'autres plates-bandes (tu ne vendras pas tout à fait la même chose, donc ce n'est pas le même public, si ?
non ?)
c) sympathiser tout en restant chacun sur ses plates-bandes.
Bon, j'aime beaucoup la "a", mais hein, heu, c'est qu'un avis perso :))


A l'ombre des nénuphars 06/07/2010 13:49



(Ouuuuuuf commentaire récupéré... Je ne maîtrise pas encore Over-Blog moi !)


Très chouettes conseils ! J'ai donc tenté les méthodes b) et c) et je garde la a) en joker, au cas où



Ambre Melifol 05/07/2010 20:59


Courage, tu vas y arriver ! La réussite est au rendez-vous : à ce rythme-là, tu pourras bientôt ouvrir et avoir plein de clients ;) Bonne chance pour la suite, je pense à toi :)


A l'ombre des nénuphars 06/07/2010 13:48



Merci beaucoup Ambre :). Je compte sur toi pour acheter en ligne chez moi !



Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog