Rentrée 2012, 1 : L’Aube de la guerrière

  • A l'ombre des nénuphars
  • Livres

Vous pensiez que les héroïnes bagarreuses, revêches, au verbe haut et à l’épée tranchante, ça ne pouvait être inventé que par des auteurs anglophones ?
Vous étiez persuadés que le monopole de la bit-lit était détenu par un célèbre éditeur de collections de poche ?
Vous « saviez » que ces titres-là, c’est tout pourri ?


Eh bien… L’Aube de la Guerrière va vous montrer que vous aviez tort sur les trois points.
http://editionsduchatnoir.com/shop/7-large/l-aube-de-la-guerriere.jpg
Le mot de l’éditeur
« Marre de jouer les éboueuses ! De ramper dans les divers infra-mondes à traquer les monstres les plus tordus de la Création. Et maintenant, on nous   envoie sans équipier, direct au casse-pipes ! Trop de boulot, qu’ils disent. Trop de manifestations. Il paraît que c’est à cause de la fin du monde. (…) Mais quelle fin en plus ?! On a déjà eu droit à l’éclipse de 1999, au bug de l’an 2000, à l’ère du Verseau qui s’est glissée quelque part là-dedans et maintenant à décembre 2012 grâce à cette connerie de calendrier maya ! N’importe quoi…
Remarquez, je devrais quand même me méfier ; je suis bien placée pour savoir qu’en matière de légendes, il n’y a pas de fumée sans feu. La preuve : moi, ça fait trois semaines que je suis un ange guerrier. »
À peine décédée, Solange est envoyée à l’armurerie divine. Le Livre de saint Pierre a parlé : guerrière par prédisposition naturelle, mais ange sans grande valeur, elle ne sera d’aucune utilité dans la guerre qui oppose les siens aux démons. Autant l’utiliser près des Fosses, ces lieux dispersés dans les plans qui ont pour point commun d’abriter des Larves et autres créatures de cauchemar. Lesquelles ont une fâcheuse tendance à fuguer… Un job qui n’a rien de bien intéressant – à part une meilleure connaissance des différents types d’effluves méphitiques – jusqu’à ce qu’elle découvre que les démons aussi envoient des guerriers dératiser les abords des Fosses. (…) »

Mon avis
Je connaissais les talents de Vanessa Terral en tant que novelliste : je l’avais découverte sur le forum de travail de CoCyclics, mais aussi dans des anthologies comme Les Sombres Romantiques, Ghost Stories I,  Chants de Totem, et dans des magazines tels que Piments & Muscade. Lorsque j’ai vu qu’elle sortait un roman, et qu’en plus je pouvais la rencontrer "en vrai" lors d’un Vendredi Onirique à Toulouse, je n’ai pas hésité une minute.

 

Verdict : aussitôt acheté, aussitôt dévoré ! Et une bien jolie dédicace en prime :).
Attention : la couverture est à mon avis trop dans les codes « littérature adolescente ». En librairie, ne vous y trompez pas : c’est bien un roman pour adultes.
La 4ème de couverture, elle, est bien faite (peut-être un peu trop de texte ?) car on y découvre le ton cynique et cinglant qui fait la verve de Solange. « L’Ange Solange », ce qui va beaucoup faire rire ses camarades et ennemis, bien sûr... Blagues potaches, oui, mais pas seulement : on y suit des personnages en demi-teinte, avec un Paradis bureaucratique et un Enfer invisible, ainsi qu’une « Troisième Force » et d’autres après-mondes colorés. Le repos éternel n’a pas l’air si reposant que ça, finalement… On s’y bat, on s’y téléporte, on y éprouve même des pulsions que l’on croyait réservées aux humains vivants. Bref, c’est vivant, drôle, attachant. On en commence la lecture, et on n’en décroche pas.

Le premier tome d’une série ? C’est à espérer, car c’est vraiment une lecture détente qu’on a envie de prolonger.

Informations complémentaires
L'Aube de la guerrière, de Vanessa Terral, aux éditions du Chat Noir

ISBN 979-10-90627-06-2 - Nombre de pages 290 - 19,90€

Parution : septembre 2012

 

EDIT : on me signale dans l'oreillette (merci, Roanne !) que Vanessa Terral n'a pas écrit pour le fanzine Piments & Muscade ; par contre, elle s'occupe du projet Transition qui édite les fanzines Eveil et Pénombres.

Roanne 20/09/2013 09:28

Heu, je ne sais pas si c'est moi qui bug, mais je ne crois pas que Vanessa fasse partie des auteurs Piments & Muscade (j'aimerais bien, note, vu le talent dont elle fait preuve).

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog