Jeanne d'Arc pour les grands

  • A l'ombre des nénuphars
  • Livres

Orléans, le bûcher, les Anglais, les voix… vous pensiez tout savoir de Jeanne d’Arc ?

Et si la vérité était autre ?

 http://4.bp.blogspot.com/-JV_ynqeuiIk/T974oOiME_I/AAAAAAAAFZA/s5Ni-J3-pu4/s1600/pucelle+et+le+demon.jpg

Le mot de l’éditeur

Le mercenaire Sidoine de Valzan est chargé d’escorter la prophétesse Jehanne.

La jeune femme prétend pouvoir remettre le Dauphin sur le trône et rétablir la paix dans le royaume.

Mais à son arrivée, Sidoine découvre qu’elle a été assassinée par des démons.

Il lui faut absolument trouver une femme pour sauver le royaume, mais qui ? Il ne connaît personne en ces terres étrangères.

Personne, hormis la prostituée avec laquelle il a passé la nuit précédente : Oriane.

Oriane… Jehanne… qui verra la différence ?

 

Mon avis

Bénédicte Taffin (devenue Benedict Taffin pour cette publication adulte chez Asgard) est une lectrice impitoyable : peu de romans lui plaisent, car elle exige de l’auteur d’être à  la fois original et intelligent dans ses intrigues, et minutieux dans son style. Elle est également une personne foncièrement honnête : il est donc logique qu’elle se montre encore plus exigeante pour ses propres écrits.

Et c’est tant mieux pour nous, lecteurs « lambda ». Parce que l’histoire qu’elle nous propose ici est évidemment intelligente, très documentée, et fort bien écrite. Pas de longueur, des personnages qui évoluent, une touche de magie et de fantastique dosée à la perfection, de l’action : ce cocktail infernal m’a fait passer deux nuits presque blanches en compagnie du terrifiant et attendrissant Sidoine (je sais bien que cette combinaison est improbable, mais « Benedict did it ! ») et de la fascinante et puissante Oriane. Le premier chapitre vous jette au cœur de l’action, en vous présentant de façon crue les personnages principaux : dès les premières lignes, on ne peut plus lâcher Sidoine et Oriane, et on pleure pour Jehanne.

En plus d’être un « page turner », ce récit m’a donné envie d’en savoir davantage sur le personnage historique de Jeanne d’Arc. (A noter que dans vos librairies en ce moment, Moi Jeanne d’Arc, une BD plus historique publiée par Des ronds dans l’O.)

 

Malgré l’excellence du roman, l’absence de promotion sur le site de l’éditeur comme sur celui du diffuseur m’inquiète : qu’attendent-ils donc ? Le roman jeunesse de Bénédicte Taffin, Les Yeux d’Opale, publié chez Gallimard Jeunesse, a été complètement oublié par la maison d’édition, malgré son prix « Révélation Jeunesse » des Futuriales. J’espère pour cette auteure très prometteuse que, cette fois-ci, son éditeur la bichonnera. Et qu'elle nous prépare une suite pour chacun de ces deux excellents titres !

 

 

Informations complémentaires

Date de parution : 22 juin 2012

Prix : 17€

318 pages

Editeur – diffuseur – distributeur : éditions Asgard ; diffusion et distribution Lokomodo

Illustrateur : Pascal Quidault

ISBN : 978 2 91914017 6

Benedict 13/07/2012 19:18

Merci pour cette gentille chronique et je tiens à préciser que mon éditeur a fait de la publicité sur le blog de la maison d'édition et continue de m'en faire sur FB. Donc, tout va bien de ce côté
là. :)

Bises

A l'ombre des nénuphars 16/07/2012 17:11



Y'A INTERET. Non mais. ;)



Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog