Des révisions s'imposent !

Vous êtes auteur ? Vous rêvez de voir votre livre en rayon dans toutes les librairies ? Vous pensez qu'il vous suffit d'avoir une bonne idée, un chouette texte et l'approbation de votre meilleur pote ? Lourde erreur !

 

Des révisions s'imposent... Petit résumé de la genèse d'un livre, de l'idée au panier du lecteur.

 

 

http://images1.hiboox.com/images/1807/1ls4bcdn.gif1. La naissance
L'auteur est le géniteur du livre : roman, essai, recueil de nouvelles, poésie, peu importe. C'est lui qui a l'idée originale et qui est le rédacteur principal du "premier jet" du texte.
Chacun travaille à sa manière : l’un a ses idées jetées en vrac sur des post-it, l’autre a un plan organisé au millimètre près, le troisième n’écrit qu’en écriture automatique... Peu importe tant qu’il ne se perd pas, que l’histoire avance et que le résultat lui fasse plaisir.
Une fois le premier jet terminé et « décoquillé » (c’est la moindre des choses pour ceux qui vont le lire !), on passe à la deuxième phase.

http://images1.hiboox.com/images/4008/3ec8360de36eac56d4e378a22fcd0b31.gif2. La « bêta-lecture »
Comme en informatique, le travail de bêta consiste à « tester » : les bêta-lecteurs d'un texte sont constitués souvent de proches, dont le rôle est de soulever les problèmes de cohérence, les faiblesses de style, ou encore les forces du texte (c'est aussi important !).

 

 

 

Si vos proches sont trop gentils ou n’aiment pas lire, sachez qu’il y a cinq ans s'est créé un collectif d'auteurs de l'imaginaire (science-fiction / fantasy / fantastique) qui travaille les bêta-lectures de romans et de nouvelles sur un forum dédié : Cocyclics. Leur travail est reconnu par de nombreux éditeurs spécialisés (dont Bragelonne, Griffe d'encre, Gründ...) et plusieurs « grenouilles » (=membres) ont vu leurs œuvres publiées.
Une fois la bêta-lecture effectuée et les corrections qui s’imposent ajoutées (si, si, il y a TOUJOURS des corrections à faire après une bêta-lecture !), vous pouvez tenter votre chance en soumettant votre œuvre aux éditeurs.

http://www.icone-gif.com/gif/metiers/secretaires/secretaire002.gif3. La soumission aux éditeurs
Une petite lettre accompagne le résumé détaillé (=le synopsis) et le texte complet. Écrit à la main, c'est un manuscrit ; dactylographié, c'est un tapuscrit. Toutefois, l’usage fait que le terme « manuscrit » est toujours utilisé.
Attention à votre orthographe et au respect des règles orthotypographiques : moins le travail de correction sera lourd, plus vous aurez de chances d'être accepté.

4. La correction
Ça y est, un éditeur a dit OK !
Le travail sérieux commence... Votre texte est soumis à plusieurs phases de correction, en principe au moins deux.
Les correcteurs vont traquer non seulement les coquilles et autres fautes de grammaire, mais vérifient également la sémantique, traquent les pléonasmes et autres lourdeurs, se débarrassent des espaces en trop, fignolent l'orthotypographie (majuscules, guillemets, italique, etc.)... Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer ici.

 

5. La « réification »
Le texte doit devenir « objet » : on crée le livre. En gros, un illustrateur s'occupe de la couverture, un maquettiste de la mise en page. Un imprimeur imprime et relie tout ça... et le bébé sort de la presse. Si jamais l’un d’entre vous s’y connaît, je suis preneuse !
Souvent, une impression est faite bien avant la sortie officielle, voire avant la correction finale : il s’agit des « service presse », les SP, qui sont envoyés aux média, aux représentants et aux libraires afin de les inciter à lire le livre avant sa sortie et le pousser en avant au moment de la vente.
Le circuit du livre comprend plusieurs acteurs : on a vu l’éditeur qui « fabrique ». Le diffuseur assure la promotion, le distributeur assure la distribution courante, et le libraire vend.

6. La diffusion
La diffusion peut être assurée par une société dédiée (par exemple Lokomodo diffusion), ou bien une branche spécialisée chez un grand groupe d’édition (par exemple Hachette diffusion).
Les commerciaux itinérants qui vont de point de vente en point de vente assurer la promotion des livres s’appellent les représentants. Ils sont un des maillons clé pour que votre livre soit lu plus tard par le public : pour que votre livre soit en pile dans les magasins, convainquez les représentants !

http://www.icone-gif.com/gif/metiers/blibliotecaire/librarian_shhh_quiet_please_md_wht.gif7. L'arrivée en librairies
Le libraire a rencontré le représentant et a été séduit par votre titre. Désormais, que se passe-t-il ?
Tout d’abord, il va réfléchir à l’implantation de votre livre : la place du livre varie selon le public visé (adultes ? enfants ? ados ?), le genre (littérature « blanche », science-fiction, essai philosophique ?), mais aussi son format (poche ? grand format ?) et son prix.
Le libraire passe la première commande (commande de « nouveautés ») directement au représentant, donc à la société de diffusion.
Par la suite, il passe les commandes suivantes (les commandes de « réassort ») à la société de distribution.

Pour estimer les quantités à commander, il va estimer les ventes possibles et ajuste la quantité à commander en fonction de ses possibilités de « placer » le titre (de le vendre). S’il prévoit d’en faire une pile parce que le titre partira facilement, il en prendra davantage que s’il a l’intuition que cela n’intéressera que la voisine d’à côté.

De plus, une couverture qui ne plaît pas, un papier désagréable ou un format difficile à ranger peuvent être des éléments rédhibitoires, même si le texte est génial : lorsque vous choisissez vos yaourts, vous prenez ceux dont l’emballage vous plaît ! C’est le même fonctionnement pour un livre.
En gros : si vous êtes le meilleur auteur du moment, mais que votre couverture est une croute, vous risquez de ne pas voir votre livre en rayon.

Donc, une fois que votre texte a été accepté, un énorme travail reste à faire pour être lu !

Ludivine 29/11/2015 21:00

Article très intéressant ! J'aime beaucoup comment c'est écrit et je pense qu'il faudrait le mettre dans le plus de mains possibles... Merci :)

A l'ombre des nénuphars 29/11/2015 22:05

Ravie que cet article t'ait intéressée ! Et bienvenue par ici :)

Cristophe 09/07/2011 13:21


Si un jour je veux me faire publier, je viendrai réviser ton article. d:-)


A l'ombre des nénuphars 19/07/2011 14:07



:) Bonnes révisions alors ! Bizzz bizzz



Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog