Capture - Femmes de l'Autremonde

  • A l'ombre des nénuphars
  • Livres

Grâce à la trouille de la fin du monde, des secrets se sont dévoilés et des langues se sont déliées. Ainsi, nous avons appris que nous menaçaient vampires, loups-garous, zombies et autres créatures mi-humaines, mi-bidules.

J’ai découvert que depuis la bête du Gévaudan, le loup faisait toujours peur et fantasmer. Dans le même temps, les hommes ont une autre peur : que les femmes prennent le pouvoir par leur intelligence.

Et si une femme intelligente avait la puissance du loup ?

http://ressources.bragelonne.fr/img/livres/2010-02/1002-capture.jpgLe mot de l’éditeur
Elena Michaels est une femme recherchée.
Elle n’a pourtant rien fait de mal. Enfin, pas récemment. Mais il y a dix ans, son amant l’a changée en loup-garou. La seule femme loup-garou au monde, en vérité. Et aujourd’hui, alors qu’elle parvient enfin à l’accepter, un groupe de scientifiques apprend son existence. Ils la pourchassent et elle s’apprête à foncer droit dans leur piège.
Mais c’est sans compter sur sa famille adoptive, la Meute, qui ne reculera devant rien pour la retrouver. Et sans compter non plus sur Elena elle-même, ce qui est une grossière erreur…

Mon avis
Ce sont les couvertures de cette série, fort différentes des autres couvertures de chez Milady, qui m’ont attirée, sans que je ne fasse l’effort d’acheter ces livres. Puis j’ai finalement cédé à la curiosité, à la faveur d’une opération sur les livres numériques, vendus 0,99 € pour un week-end. A moins d’1 €, je ne risquais pas grand-chose.


Ce tome tout comme le précédent n’ont rien d’original dans le monde de la « bit-lit » (ces romans où les héroïnes sont des femmes dotées de dons voire de super-pouvoirs et où elles affrontent des forces mystérieuses du surnaturel).

L’héroïne, Elena, est super forte comme un loup-garou (normal), rusée comme un renard, belle comme une sirène, amoureuse comme une chienne en chaleur (hé oui, on ne fait ni dans la finesse ni dans la tendresse).

J’avoue avoir ri lorsque les humains-garous jouent comme de jeunes chiots tout fous ; et j’ai enragé de l’incohérence sur laquelle repose une partie de la réflexion d’Elena : « Comment ça, il existe d’autres créatures surnaturelles, en plus des loups-garous ? On me l’aurait caché ?! C’est impensable ! ».
Les points positifs : l’ambiance du huis clos est très bien rendue, et on a un méchant bien méchant et tordu, qui fait peur à la « loup-garette » parce qu’il est complètement imprévisible.
Le premier chapitre de ce 2ème tome est haletant : une course éperdue dans une forêt inextricable.

Bref, ça se lit comme on regarde un film américain d’action : pour se vider la tête, pas pour la faire fonctionner.

Informations complémentaires
Capture, de Kelley Armstrong, éditions Milady
Illustrateur : Anne-Claire PAYET
Traducteur : Mélanie FAZI (la traduction est très bonne, c’est à noter !)
Date de parution : 12/02/2010
ISBN : 9782811202712
Prix : 8,20 € format papier Nombre de pages : 608
Type : Poche Edition : Brochée

Mauvaise langue à l'humour facile 13/01/2013 17:07

Une femme intelligente : c'est de la science-fiction.

A l'ombre des nénuphars 15/01/2013 14:14



Ah ben lorsqu'on laisse des commentaires aussi hilarants, il faut assumer et signer de son vrai nom ! ;)



Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog