Bouquinistes à l'honneur ! 1/2

Deux interviews pour le prix d’une !

 

http://storage.canalblog.com/43/46/464634/53594526_m.jpegCette fois, c’est Fred qui m’a accueillie dans sa bouquinerie, un lieu de rêve pour les passionnés de SF et de polar : Fleuve Noir Anticipation, fascicules polar des années 30, comics, pulp des années 50, Tout Simenon, des 10/18 policiers... Tout y est et même plus.

Bref, nous nous apprêtons à converser tranquillement dans cet antre de l’imaginaire lorsque la porte s’ouvre sur Thierry. Lui aussi libraire, mais ambulant, et qui vend autant de livres d’occasion que de livres neufs soldés.

 

 

Voici donc une petite interview de deux bouquinistes passionnés et enthousiastes malgré les difficultés de leur métier.
 

1.    Bonjour ! Présentez-vous en quelques lignes : comment êtes-vous devenus bouquinistes ? Quel a été votre parcours ?
Thierry : libraire par hasard... C’est le fait d’être curieux et d’aimer lire. Pour ce métier, il faut être curieux. J’étais déjà commerçant ambulant, je vendais d’autres produits.
Fred : je suis d’accord avec Thierry pour la curiosité et les livres. Je suis devenu libraire le jour où j’ai arrêté mon premier métier – j’étais ingénieur en travaux publics. J’avais beaucoup de livres chez moi... j’ai commencé par vendre mes livres à moi !

2.    Présentez-nous votre commerce en quelques mots ? Votre clientèle ?
Fred : mon public est désargenté ! Ce sont des jeunes, des étudiants, qui n’ont pas un sou... ça, c’est pour l’activité du magasin. Sinon, concernant les ventes par Internet, je ne connais pas mon public.
Thierry : je circule en Normandie, un peu en Bretagne et en Touraine. Je vais sur des marchés ponctuels, des brocantes, des manifestations particulières parfois. Je suis aussi sur des marchés réguliers, comme Caen ou Lisieux.

3.    Comment avez-vous découvert votre rayon de prédilection ?
Fred : ce sont les livres que je lisais à la bibliothèque de l’école primaire !
Thierry : en tant qu’ambulant, on doit avoir un choix important : le client d’un magasin recherche quelque chose de précis, ce n’est pas le cas en commerce ambulant.

 

(A suivre.)

 

(Source de l'image ici, BruitDePapier.)

Cristophe 03/10/2011 15:43


Ce marchand ambulant, il a quoi comme véhicule ?


A l'ombre des nénuphars 03/10/2011 15:48



Un petit camion - tu en découvriras plus d'ici quelques jours ^^. Bizz bizz !



Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog