La Confrérie de l'invisible, de Richard Taleman

  • A l'ombre des nénuphars
  • Livres

Des étudiants, un campus en Californie, la fête, les confréries… et un institut de parapsychologie. Cela pourrait être « Harry P. chez les Yankees » ! Mais le ton est bien différent.

Le mot de l’éditeur

À l’université de Cap Rock, les élèves qui suivent le cursus du professeur Wiseman ne sont pas comme les autres. Leur originalité ? Ils possèdent tous des dons exceptionnels : télékinésie, télépathie, pyrokinésie… L’objectif de David en s’y inscrivant : découvrir la nature de ses capacités afin d’élucider la mystérieuse disparition de son grand-père.

Une quête qui l’emportera au-delà des frontières de la réalité, dans les zones insoupçonnées de l’Invisible, là où, depuis toujours, se joue le destin de l’univers.

La Confrérie de l'invisible, de Richard Taleman

Mon avis

Les ingrédients de la recette sont connus : un héros entouré de trois amis entre lesquels les relations amour-amitié sont troubles, mais sincères ; une école où l’on enseigne l’art de manipuler les forces de l’étrange ; un gros méchant qui a jeté son dévolu sur le héros, lequel est particulièrement doué ; une quête de l’histoire familiale… Cela pourrait être un plagiat de Harry Potter transposé dans un campus californien, avec une touche de politiquement correct puisqu’une des héroïnes est handicapée.

L’auteur explique très vite son point de vue :

« La parapsychologie n’est pas de la magie et vous n’êtes pas à Poudlard, dans le monde de Harry Potter. C’est l’étude rationnelle, approfondie, et pluridisciplinaire de faits semblant inexplicables en l’état actuel de nos connaissances scientifiques. » (p. 44)

On n’évite pas quelques clichés dans les personnages (qui, évidemment, passent outre toutes les consignes de sécurité et risquent leur vie afin d’avancer dans leur quête), et on jongle avec toutes les facettes du paranormal – c’est parfois trop.

Malgré tout, la sauce prend bien : le quatuor est attachant, l’institut original, et la quête de David suffisamment complexe pour assurer efficacement le suspense. Un bon premier tome : on attend le prochain pour voir si David va prendre de l’assurance et gagner en jugeotte…

 

Informations complémentaires

David Creem, tome 1 : La Confrérie de l’invisible, de Richard Taleman

Éditions J’ai Lu

Distribution UD

Collection : Semi Poche Imaginaire

Série : Semi Poche Imaginaire

Dimensions : 13x19x3 cm

Prix : 13,00 €

EAN : 9782290074954

Date de parution : 21/05/2014

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog