Impulsion, de Bernard Henninger

  • A l'ombre des nénuphars
  • Livres

Sur la couverture, une petite sonde passe au-dessus de la courbe d’une planète. Il n’en faut pas plus pour faire s’emballer l’imagination. La conquête de nouveaux horizons fait rêver l’humain ; et quel horizon serait plus vaste que l’espace ?

Le mot de l’éditeur
Étudiante en école d’ingénieurs, Bénédicte attend le grand amour, lorsqu’une annonce sur le panneau d’affichage de son école attire son attention : une certaine fondation Vestiboran, aux USA, a lancé un concours pour concevoir une sonde à destination de Pluton. Bénédicte ne s’est jamais intéressée aux planètes mais, suivant son impulsion, elle vole l’annonce. Dès lors, sa vie est changée, elle découvre les étoiles, le monde des sondes spatiales, un univers où les machines côtoient les rêves les plus fous...
(…) La sonde de Bénédicte s’envolera, malgré les aléas que leur infligera une vie où l’une comme l’autre se retrouvent bientôt seules au monde.

Impulsion, de Bernard Henninger

Mon avis
Impulsion est le récit de Bénédicte, à la manière d’un long carnet de notes, dans lequel on devine le côté impitoyable du monde apparemment feutré de la recherche. On y découvre comment le travail d’une petite équipe de chercheurs peut marquer l’histoire des sciences. On vit avec Bénédicte ses terreurs face aux étudiants (qu’elle appelle « les élèves »), ses galères à trouver des emplois (quiconque a vécu et travaillé à l’étranger comme elle sait que le retour en France est en effet fort difficile), les hasards qui vont lui remettre le pied à l’étrier et lui faire explorer des sciences inattendues comme l’œnologie, et la lutte de certains proches face à la maladie.
L’autre personnage principal est Clyde (en hommage à Clyde Tombaugh, découvreur de Pluton), la sonde dont nous suivons la trajectoire sur près de quarante ans, depuis sa conception par un couple d’amants passionnés par leur travail jusqu’à son exploration des confins du système solaire. La narration, lente, se déroule au rythme de cette sonde ; ce n’est pas un roman d’action au sens « cinématographique » du terme, mais plutôt un roman d’exploration. Et une histoire d’amour, cet amour inconditionnel teinté d’admiration que Bénédicte voue à Rudra, et qui trouve sa concrétisation dans Clyde.
Un roman dans lequel les dialogues sont trop rares – il semble plus difficile à Bénédicte de communiquer avec les humains qu’avec sa sonde lancée à des milliards de kilomètres d’elle. Mais un hommage à ces scientifiques dans l’ombre qui vouent leur vie à des projets permettant à l’ingrate humanité d’avancer dans la connaissance.

Une sorte d’éloge de la lenteur.

À consulter
Sur la sonde New Horizons, qui devrait atteindre Pluton en 2015 Article Wikipedia
Site dédié à New Horizon
Première image de Pluton Article de Science et Vie

Informations complémentaires
Impulsion, de Bernard Henninger
Éditions Asgard
Date de parution : 20/02/2014
Distribution : Belles Lettres
Genre : Grand Format Science-Fiction
ISBN : 978-2-36574-007-4
Présentation : Broché
Nb. de pages : 300 pages
Poids : 0,600 Kg
Dimensions : 23.3 cm × 15.5 cm × 3 cm

Escrocgriffe 10/05/2014 17:08

Ce livre a l’air aussi original qu’humaniste. Sinon, je ne connaissais absolument pas l’existence de New Horizons, cette mission s’annonce passionnante ! Merci pour les liens ;)

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog